Guide d’achat : choisir son baladeur audiophile

Ringardisé par le smartphone, le baladeur audiophile retrouve depuis peu ses lettres de noblesse. Avec la disparition des pr...

Ringardisé par le smartphone, le baladeur audiophile retrouve depuis peu ses lettres de noblesse. Avec la disparition des prises jack et la montée en gamme des casques/intras, ce dernier reprend progressivement son statut de pièce maîtresse, dans le bagage audiophile nomade. Comment le choisir ? La réponse dans notre guide.

Pourquoi choisir un baladeur audiophile ?

Un appareil dédié à l’écoute musicale

Si l’acquisition d’un baladeur audiophile peut sembler surprenante en 2021, ce dernier reprend progressivement sa place dans le monde de la Hifi. Successeur du mythique iPod d’Apple et de l’antique Walkman de Sony, le baladeur moderne combine la puissance d’un ampli-DAC de salon et la polyvalence d’un smartphone.

Et si la combinaison d’un DAC-USB avec son smartphone reste une solution privilégiée par beaucoup d’utilisateur – notamment depuis la disparition de la prise Jack – un baladeur audiophile propose de nombreux avantages : meilleures performances, capacité de stockage accrue, compatibilité complète avec les plateformes de streaming Hi-Res.

Meilleure qualité sonore

À l’inverse d’un smartphone, conçu comme un mini-ordinateur, se devant être capable de gérer tous nos besoins, le baladeur audiophile n’a qu’un seul but : proposer la meilleure qualité d’écoute possible, en usage nomade ou sédentaire.

En effet, si les smartphones modernes disposent du dernier cri en termes de processeur, d’écran ou de module photo, le baladeur audiophile fait souvent pâle figure à ce niveau. Fort heureusement, au niveau du circuit audio – partie qui nous intéresse – les baladeurs reprennent la main et surpassent en tout point l’intégralité des smartphones du marché.

De fait, à tarif égal, même le baladeur audiophile offrira systématiquement une qualité sonore – nettement – supérieure. En pratique, un simple Shanling M3X surpassera de la tête et des épaules un iPhone 13 Pro ou le S21+ de Samsung, pourtant bien plus onéreux et moins bien dotés en mémoire.

Large capacité de stockage

Autre avantage d’un baladeur audiophile, la possibilité d’étendre le stockage interne, via une ou plusieurs cartes micro-SD, et d’emporter plusieurs centaines/milliers d’albums avec soi.

Encore une fois, le baladeur prend une nette longueur d’avance à ce niveau. Si les constructeurs tels qu’Apple et Samsung n’offrent plus que deux voir trois niveaux de stockage, souvent facturés à prix fort, le baladeur offre, à contrario, une évolutivité sans pareil.

Ainsi, en quelques secondes, il est possible de doubler, tripler, voir quadrupler la capacité de stockage d’un baladeur audiophile, à moindre coût : en moins de 10 ans, le prix au Go ayant été divisé par… 15.

Une très bonne nouvelle, qui a permis de s’affranchir des limites inhérentes à la taille des fichiers et de remplacer progressivement, les formats lossy (avec perte) par leur équivalent lossless (sans perte).

L’accès au streaming haute-définition

Révolution silencieuse, la musique haute-résolution n’a pas percé aussi rapidement que son pendant visuel. Alors que la 4K a envahi la majorité des foyers, les fichiers “Hi-Res” ou “24-bit” restent cantonnés à une frange plus pointue d’audiophiles.

Pourtant, ces dernières années, l’offre n’a cessé de grossir. On pense bien évidemment à Qobuz, pionnier dans le domaine, mais aussi Tidal, disponible sur la quasi-totalité des baladeurs audiophiles. Même des pointures telles qu’Amazon ou Apple proposent désormais une offre de streaming en haute voir très haute-résolution.

Qobuz fut l’un des premiers service de streaming réellement Hi-Res

Mais, pour en profiter pleinement, un baladeur ou un ampli-DAC reste indispensable. En effet, non content de décoder l’intégralité des codecs audio du marché (FLAC/ALAV/WAV/OGG/…) ils offrent en outre la possibilité de lire nativement les fichiers 24bit.

Mieux encore, un baladeur tel que le FiiO M11 Plus LTD ou iBasso DX300 disposera d’un accès direct aux plateformes de streaming HD, avec la possibilité de stocker d’importantes quantités de musique “hors ligne”. Une vraie solution tout-en-un.

Une solution tout-en-un, véritable DAC-USB

Dernier point et pas des moindres, la quasi-totalité des baladeurs audiophiles du marché offre en plus de la fonction lecteur, une fonction DAC-USB.

Connecté à un ordinateur via un classique câble USB, le baladeur pourra se substituer à la carte son intégrée, souvent bien moins performante, que ce soit sur MAC ou PC. Ainsi, il devient possible de profiter de la même qualité sonore, en nomade comme en sédentaire

Une fonction très pratique, permettant d’élargir encore le champ des possibles et de profiter de toutes vos sources habituelles (Youtube, Netflix, radio internet) en qualité maximale.

Choisir son baladeur audiophile 

Après une année particulièrement difficile pour les constructeurs – crise sanitaire, pénurie de semi-conducteurs, incendie chez Asahi Kasei – la situation reprend progressivement son cours normal.

Principale nouveauté, le retour en grâce de Cirrus-Logic et ESStech qui équipent maintenant la quasi-totalité des baladeurs audiophiles du marché. Seules exceptions au tableau, le FiiO M11 Plus LTD et le A&K SE180 qui se dote lui d’un module AKM amovible (SEM2).

Autre changement, à l’exception du Cowon Plenue D3, tous les baladeurs de ce guide supportent les fonctions de streaming, grâce à l’adoption massive d’Android comme système d’exploitation principal. Une excellente nouvelle compte tenue de la profusion d’offres disponibles à ce jour : Qobuz, Tidal, Amazon Music, Deezer, Spotify.

Enfin, par soucis de clarté, nous avons séparé ce guide baladeur audiophile par prix et non plus par fonctionnalités. 


Moins de 400€

Shanling M3X

Loin d’être un petit nouveau dans le secteur, Shanling s’est progressivement taillé une solide réputation dans le milieu des baladeurs audiophiles. Et pour cause, avec son M3X, la marque propose un modèle abordable, compact et polyvalent, parfaitement adapté aux usages modernes.

Avec son autonomie très confortable (jusqu’à 23h), un large écran tactile et son processeur apte à gérer les dernières versions de vos applications de streaming, le M3X se veut parfaitement calibré pour un usage nomade audiophile. 

baladeur-shanling-m3x-retrofutur-3

Au niveau des performances sonores, le baladeur profite d’un double DAC ESS Sabre 9219C, compatible 32bit/384kHz, capable de délivrer 101mW sous 32ohms. Une configuration apte à piloter tous les intras du marché ainsi que les casques nomades exigeants.

Le petit plus ? Une puce Bluetooth compatible LDAC, LHDC, aptX HD et SBC.

Prix : 339€

Cowon Plenue D3

A contre-courant des tendances, le Cowon Plenue D3 est l’unique appareil de notre comparatif à ne proposer aucunes fonctions connectées. Un choix délibéré de la part du constructeur Coréen, qui plaira aux utilisateurs en quête d’un baladeur audiophile épuré, dédié à l’écoute nomade.

Ultra-portable, le Plenue D3 s’emporte absolument partout grâce à son format compact (79mm x 53mm x 16mm) et son poids plume (103g). Un positionnement confirmé par son autonomie exceptionnelle, frôlant 45h de lecture continue avec des fichiers lossy et 30h en lecture de fichiers lossless.

Concernant le volet sonore, le baladeur profite d’un double DAC Cirrus Logic CS43131 associé aux paramètres JetEffect et BBE, plébiscités par les aficionados de la marque. Au niveau des performances, le rapport signal/bruit est exceptionnel pour un modèle du genre (131dB en symétrique) et assure un rendu sonore impeccable, que ce soit sur intra ou casque nomade.

Le petit plus ? 64Gb de stockage interne d’origine, extensible via micro-SD.

Prix : 369€


De 400€ à 800€

Astell&Kern A&Norma SR25

Premier prix Astell&Kern, le A&Norma SR25 reste un baladeur audiophile d’exception, ne serait-ce que par son esthétique unique. Avec son châssis asymétrique, sa finition haut-de-gamme et son autonomie doublée, ce modèle se positionne comme le best-seller du constructeur.

Mise à jour sur SR15, la A&Norma SR25 conserve une architecture sonore identique avec un double DAC Cirrus Logic CS43198 et une compatibilité complète avec les flux PCM/DSD/MQA. À cela s’ajoute la faculté d’accéder aux services de streaming et une puce Bluetooth supportant les protocoles aptX HD et LDAC.

Acoustiquement, le baladeur offre des performances peu ou prou similaires au premier modèle, ce qui n’est pas pour nous déplaire. Scène sonore ample, précision des timbres, le SR25 s’inscrit parfaitement dans la gamme Astell&Kern. Un vrai baladeur audiophile premium !

Le petit plus ? Une excellente autonomie eut égard de la puissance : 25h en lecture continue.

Prix : 699€

FiiO M11 Plus LTD

Version ultime du FiiO M11, le M11 Plus Ltd est le dernier baladeur de la marque à profiter de puces AKM. Plus véloce, il dispose d’un processeur Qualcomm de dernière génération, d’un port USB-C full speed, compatible charge rapide et du même circuit d’amplification THX que le M11 Pro.

Au coeur du lecteur, on retrouve donc deux puces AKM AK4497, issues du tout dernier lot produit par le constructeur japonais. Une exclusivité qui se double d’un nouveau CPU FPGA et de puces THX AAA-78 réputées pour leur niveau de distorsion infinitésimal (0,0006%). Une configuration analogue au M11 Pro, dont les performances sonores ne sont plus à prouver.

baladeur-fiio-m11-plus-ltd-blog-retrofutur

Au niveau des nouveautés, on notera surtout l’interface plus fluide, la possibilité d’accéder à l’intégralité des applications de streaming (dont Apple Music, absent des précédentes versions) ainsi que le nouveau port USB réduisant par deux la durée des transferts de données.

Une excellente référence.

Le petit plus ? La possibilité de se connecter aussi bien en 2.5mm TRRS, 4.4mm Pentaconn ou 3.5mm TRS, en plus du SPDIF.

Prix : 749€

Shanling M6 Pro 21

Plus haut de gamme que le M3X, le Shanling M6 Pro 21 est la seconde génération du baladeur phare de la marque. Si le premier M6 Pro profitait de puces AKM, le nouveau modèle est quant à lui pourvu de puces Sabre, à la dynamique plus marquée, notamment dans les médiums.

Pour le reste, pas de changements notables et c’est tant mieux. On retrouve le superbe châssis en verre et aluminium trempé, le large écran tactile parfaitement réactif et un processeur capable de gérer les usages les plus intensifs. Une excellente surprise qui s’additionne d’une qualite de finition irréprochable.

Au niveau du son, ce M6 Pro 21 offre une aération supérieure ainsi qu’une dynamique légèrement en hausse. Rien de révolutionnaire, mais le premier modèle s’avérait déjà irréprochable à ce niveau, que ce soit via la musique locale ou les applications de streaming.

Le plus ? Une très grosse réserve de puissance, disponible aussi bien en 3.5mm TRS qu’en 4.4mm Pentaconn, qui permettra d’alimenter les casques sédentaires les plus exigeants.

Prix : 799€

De 800€ à 1400€

Astell&Kenn Kann Alpha

Troisième génération du genre, le Kann Alpha d’Astell&Kern occupe une place un peu à part dans le catalogue du constructeur. Plus imposants, ces baladeurs sont conçus pour les utilisateurs en quête d’une station de travail nomade, la où la série A&Norma/Futura/Ultima s’adresse aux audiophiles.

Avec son double DAC Sabre ES9068AS, sa puissance de sortie démesurée (12V RMS en symétrique) et un taux de distorsion harmonique abyssal, le Kann Alpha s’impose comme l’un des meilleurs modèles du genre. Conçu pour le professionnel audiophile, il assure une compatibilité complète avec les flux PCM 32bit, DSD256 et MQA.

baladeur-astell-kern-kann-alpha-blog-retrofutur

Premier modèle de la marque à adopter le nouveau standard 4.4mm Pentaconn, le baladeur offre pour le choix des trois connectiques les plus populaires, symétrique et asymétrique. Une polyvalence bienvenue qui se complète d’une connectivité bluetooth améliorée avec du aptX HD et LDAC.

Le petit plus ? La possibilité de basculer l’appareil en source via son port USB, ou en DAC via ce même port.

Prix : 1199€

iBasso DX300

Porte-étendard du constructeur, le iBasso DX300 marque une nette rupture avec les précédents modèles de la marque. Doté d’un quadruple DAC, d’un processeur de dernière génération et du plus bel écran tactile du moment, ce baladeur se positionne comme LA référence du moment.

Très complet, le DX300 dispose d’un nouveau processeur 8 coeurs associé à 6Go de RAM et d’un innovant système à double batterie, pour assurer un rendu sonore optimal. De même, on retrouve le système d’amplis amovibles, permettant d’adapter le signal à son usage : casque sédentaire, intras ou même pré-ampli pour DAC de salon.

A l’écoute, le baladeur d’iBasso assure le show et confirme son positionnement haut de gamme. Les aigus cristallins associés à une dynamique de très haut niveau permettent de redécouvrir de très nombreux morceaux. Mieux encore, grâce à sa puce WiFi boostée, le DX300 s’avère redoutable en usage streaming, le baladeur surpassant tout le reste du marché à ce niveau.

Le petit plus ? Un écran très haute-définition qui rivalise avec de nombreux smartphones, une belle surprise.

Prix : 1199€

Astell&Kern SA700

Deuxième outsider du Coréen, le Astell&Kern SA700 est une vraie Madeleine de Proust. Reprenant quasiment trait pour trait le design du AK120II, l’autre baladeur iconique de la marque, il se dote d’un double DAC AKM, d’un châssis en acier inoxydable et d’une puissance de sortie supérieure. Une excellente référence !

Étonnamment dense, le SA700 affiche 300g sur la balance pour des dimensions inférieures au Kann Alpha. La prise en main reste excellente et le boitier en métal le place aisément dans le top 3 des plus beaux baladeurs audiophiles que nous ayons au catalogue. On notera en plus l’excellent potentiomètre de volume, qui se double d’un afficheur LED capable d’indiquer la qualité du flux.

A l’écoute, le baladeur se distingue du Kann par son double DAC AKM AK4492ECB, moins énergivore mais toujours aussi performant. Plus aéré et moins linéaire, le SA700 délivre un son puissant et nettement plus chaud que les autres modèles du constructeur.

Le petit plus ? Contrairement au AK120II, le SA700 est bien compatible avec les applications de streaming musicales. Une très bonne nouvelle.

Prix : 1399€

Plus de 1400€

Astell&Kern A&Futura SE180

Remplaçant du SE200, le Astell&Kern A&Futura SE180 pousse le concept encore plus loin avec un système de DAC/Ampli entièrement modulable. Une prouesse qui offre la capacité de modifier intégralement le circuit sonore, en un tour de main, tout en profitant de l’expertise du coréen en la matière.

Fourni d’origine avec le SEM1, un module doté d’une puce Sabre ES9038Pro, le SE180 affiche des performances sonores de très haute volée. Si la distorsion affichée est déjà extrêmement faible, c’est surtout la diaphonie qui détonne (-147dB) se traduisant par une scène sonore absolument magistrale.

Imposant, le baladeur affiche un style plus marqué que le précédent modèle, mais conserve la même qualité de fabrication irréprochable. Plus puissant, il atteint lui aussi 6Vrms en mode gain élevé, de quoi alimenter n’importe quel casque de salon, même les plus exigeants.

Le petit plus ? La possibilité de remplacer le SEM1 par un module SEM2 avec des puces AKM AK4497 !

Prix : 1599€

Astell&Kern A&Ultima SP2000T

Découvrir nos baladeurs audiophiles en magasin

Envie de découvrir et tester nos baladeurs audiophiles dans les meilleures conditions ? Rendez-vous dans nos boutiques de Paris et Lyon, pour une écoute. 

Besoin de conseils plus spécifiques ? Contactez l’un de nos experts par mail ou téléphone, afin que ce dernier puisse vous assister dans vos choix.